Historique

Depuis les années 90, et suite à l’évolution des outils informatiques et des réseaux, les questions relatives à la sécurité des données n’ont jamais cessé de croitre.


Si la technologie ouvre le champ des possibilités, il faut aujourd’hui pouvoir l’utiliser de manière sécurisée et fiable. Face à la prolifération et à l’évolution des virus, troyens, techniques de « phishing » (vols des données d’identification et usurpation d’identité) dans le cadre du commerce électronique et des transactions financières en ligne, il était nécessaire d’apporter des réponses.

Dès 1999, un consortium regroupant les banques les plus influentes de la place luxembourgeoise a été constitué afin d’envisager la mise en place d’une solution de sécurisation électronique commune.

Au même moment, le Gouvernement luxembourgeois commanditait plusieurs études afin d’élaborer une solution répondant aux besoins de l’e-government, devant notamment permettre aux citoyens de réaliser des démarches administratives en ligne.

L’entrée en vigueur de la loi sur le commerce électronique, le 14 août 2000, puis celle du règlement grand-ducal portant sur la signature électronique, définissant les caractéristiques qu’elle doit revêtir pour être reconnue comme légale (le 1er juin 2001), constituent deux avancées juridiques majeures en matière de sécurisation des données électroniques et des transactions menées en ligne.

Le groupement d’intérêt économique « LuxTrust G.I.E. », naît le 4 mars 2003. Cette entité créée entre l’Etat et le groupement de banques ralliées autour l’Association des Banques et Banquiers du Luxembourg (ABBL) a pour mission d’analyser la faisabilité pour la mise en place d’une infrastructure à clé publique commune qui répond aux besoins de tous les acteurs impliqués.

Deux ans et demi plus tard, le 18 novembre 2005, le travail entrepris par LuxTrust G.I.E. aboutit à la création de LuxTrust S.A. Cette structure, dont deux tiers du capital est entre les mains de l’Etat et de la SNCI et un tiers détenus par des acteurs du secteurs privé, issus notamment du secteur financier, doit mettre en œuvre les solutions envisagées par le G.I.E.

Le 27 juin 2006, LuxTrust S.A. obtient le statut de Professionnel du Secteur Financier (PSF). Ce qui lui permet de travailler encore plus étroitement avec les acteurs du secteur financier tout en assurant la confidentialité et la sécurité nécessaire.